photo-1424223022789-26fd8f34bba2

Ces techniques, très répandues dans le milieu professionnel, ne sont pas pour autant inaccessibles à tous. En effet, avec un peu d’entrainement vous réussirez à les mettre en pratique afin d’obtenir des vidéos plus créatives et professionnelles. Zoom sur quatre techniques que l’on rencontre très souvent et qui font tout de suite leur effet.

 



 

1- Le Motion Design

Le Motion Design est certainement la technique / l’effet le plus connu pour des vidéos à caractère commercial.

Pourquoi ? Simplement parce que sa définition est large et englobe plusieurs techniques de réalisation, post-production etc.

Pour pouvoir réaliser du Motion Design, il faut avoir des bases d’animation et beaucoup de travail.

Les logiciels les plus utilisés sont Adobe After Effects pour la création et animation simple, et Cinéma 4D est spécialisé dans l’animation 3D. Généralement, une voix off est utilisée sur la vidéo.

Dans quel(s) type(s) de vidéo(s) utiliser le Motion Design ?
Il est souvent utilisé dans des vidéos de présentation (entreprise, produit…) dans le but d’éduquer l’audience sur un point particulier.

 

2- Le Stop Motion

Le Stop Motion, ou animation en volume en français, est une technique d’animation qui compile une multitude de prises de vues et assemblées à vitesse standard (24 ou 25 images par seconde en Europe).

Créer une vidéo en stop motion ne demande pas de compétence technique numérique particulière et peut s’exercer en interne.

Sous la forme de dessin ou photographie, la production d’un stop motion demande un long travail de pré-production : storyboard, découpage des scènes, transitions (s’il y en a) doivent être préparés minutieusement.

Pour la production en elle-même, un appareil photo numérique et un trépied sont nécessaires.  Les prises de vues seront longues à faire (comptez 1 500 images pour une vidéo d’une minute à 25 images par seconde). Cependant, le montage sera relativement rapide. Pour cette partie de post-production, un simple logiciel de montage est nécessaire. Une voix off n’est pas obligatoire mais une musique de fond dynamisera la vidéo.

Dans quel(s) type(s) de vidéo(s) utiliser le Stop Motion ?

Le Stop Motion est un bon compromis lorsque vous voulez faire de l’animation mais que vous ne maîtrisez pas l’animation numérique.
Vous pouvez utiliser ce procédé dans des vidéos de présentations, des vidéos corporate etc.

3- Le SlowMotion

Le Slow Motion permet de présenter une vidéo en ralenti.



Alors que l’on pourrait croire qu’il suffit simplement de ralentir la vidéo à l’aide d’un logiciel de montage, la technique du Slow Motion s’avère plus complexe. Comme dit plus haut dans cet article, la vitesse standard d’une vidéo est de 24 à 25 images par secondes (Frames per second ou fps en anglais).

En d’autres termes, si le nombre d’images utilisé lors du tournage est plus grand que le nombre d’images par seconde standard d’une vidéo, alors il y aura un effet de ralenti sur la vidéo.
Logiquement, dans le cas contraire, si le nombre d’images utilisé lors du tournage est inférieur à celui de la vidéo finale, il y aura un effet d’accéléré.

Pour avoir un effet de slow motion de bonne qualité et réussi, il vous faudra filmer en 100 fps ou plus.

Pour vous donner une idée de la vitesse (vous pouvez également voir cette vidéo pour illustrer ce qui suit) :

  • filmer en 120 fps vous permettra d’avoir une image 4 fois plus lente que la normale. Les vidéos de sport au ralenti sont généralement filmées en 120 fps.
  • 600 fps permet d’obtenir une image 24 fois plus lente.
  • à partir de 1 000 fps (40 fois plus lent), les mouvements humains sont trop lents pour pouvoir être interprétés par le ralenti.
  • à partir de 5 000 fps et jusqu’à 10 000 fps, on peut parler de « bullet time » c’est à dire, la vitesse est assez lente pour pouvoir voir la trajectoire d’une balle de revolver. Vous ne pouvez pas filmer avec de simples appareils photos ou reflex. Il faut se doter d’une caméra professionnelle et souvent onéreuse pour obtenir ce résultat.

Dans quel(s) type(s) de vidéo(s) utiliser le Slow Motion ?

Vous pouvez utiliser le slow motion lors de vidéos test ou de démonstration pour montrer par exemple la solidité et la robustesse de votre produit.

4 – Le Reverse Motion

Le Reverse Motion est l’art de monter une vidéo dans le sens contraire duquel elle a été filmée.

Par exemple : la vidéo finale montre quelqu’un qui marche à l’envers alors qu’il marchait normalement lors du tournage.

Vous n’aurez pas besoin de réglage spéciaux sur votre caméra, mais comme pour le Stop Motion, une bonne organisation et un storyboard détaillé sont nécessaires si vous ne voulez pas perdre trop de temps lors du tournage.

Dans quel(s) type(s) de vidéo(s) utiliser le Reverse Motion ?

Vous pouvez utiliser le Reverse Motion pour inclure une intrigue à votre vidéo. Pourquoi et comment votre personnage est-il arrivé à cette conclusion ?

Related post

Comment(0)

Laisser un commentaire